Comment financer des travaux dans son logement à moindre coût ?

Le printemps arrive, et avec lui le moment d'envisager des travaux pour votre résidence principale ou secondaire. Qu'il s'agisse d'améliorer la performance énergétique de votre logement ou tout simplement d'améliorer son confort, nous vous présentons quelques pistes pour réaliser vos travaux au meilleur coût.

Quel type de crédit travaux est le plus avantageux ?

A l'heure actuelle, il s'agit sans aucun doute l’éco-prêt à taux zéro, le fameux « Eco-PTZ ». Si les intérêts sont totalement pris en charge par l’État, les conditions pour l'obtenir ne sont pas simples.

Il vous faut en effet être propriétaire de logements construits avant 1990 et utilisés comme résidence principale, par vous-même ou par des locataires. Par ailleurs, vous devez réaliser une série de travaux dont au moins deux ayant une dimension écologique dans une liste allant de l'isolation de la toiture ou des murs extérieurs à l'installation d’un système de chauffage. Cela peut être également des travaux visant à atteindre un certain niveau de performance énergétique pour l'ensemble du logement.

Dans ces cas de figure, vous auriez le droit à

- 20.000 € de prêt sur 10 ans pour un ensemble de deux travaux ou

- 30.000 € de prêt sur 15 ans pour trois travaux (ou une réalisation de performance énergétique globale).

Notez que vos travaux doivent obligatoirement être fait par un artisan ou une entreprise ayant la certification RGE (reconnu garant de l’environnement).

Quel crédit travaux quand ceux-ci n'ont pas de vocation écologique ?

Il existe plusieurs solutions pour financer des travaux de confort. Si vous possédez un CEL (Compte Epargne Logement) depuis au moins 18 mois et que vous avez un certain montant d'intérêt cumulé, alors vous pouvez prétendre à un prêt pour payer les travaux de votre résidence principale. Si vous avez ouvert votre CEL avant le 1er mars 2011, vous pouvez même étendre ce droit à votre résidence secondaire.

Le taux d'intérêt du crédit est variable en fonction les périodes d’acquisition des intérêts du CEL. Ainsi, il sera inférieur à 3 % pour un CEL ouvert depuis mai 2009, et à 2,25 % s’il a été ouvert depuis août 2013.  Concernant le montant du prêt, il décroît avec la durée de l'emprunt. Si vous avez 10,000 euros de placé, vous ne pourrez demander que 4,000 euros sur 15 ans, mais 23 000€ (le maximum) sur deux ans.

Si vous n'avez pas de CEL, renseignez-vous sur les prêts conventionnés. Ils permettent de financer certains travaux d'agrandissement ou d'amélioration d'habitations de plus de 10 ans.

Enfin, pour financer des travaux à un coût avantageux, il est possible de souscrire à un crédit affecté pour les travaux auprès de ces  établissements que nous avons sélectionné pour vous . Leurs taux sont souvent très avantageux et ils vont accompagnent non seulement à la souscription mais surtout durant toute la durée de votre crédit. Vous pouvez dès lors bénéficier de leurs conseils, le plus souvent gratuitement. Cette dernière solution est sans aucun doute la plus simple, la procédure de crédit pouvant être intégralement réalisée en une semaine.

Ne remettez pas vos projets d'aménagement de votre logement à demain et souscrivez à un crédit travaux pour réaliser vos rêves !
 

Avertissement: nous travaillons dur pour vous offrir des renseignements précieux et fiables sur tous les produits et services que nous examinons. Afin de vous fournir ce service gratuit, nous publions des liens qui nous procurent des commissions lorsqu’ils sont utilisés pour accéder au site du vendeur. Nous garantissons que cela n'influence pas les informations que nous présentons, mais cela peut avoir un impact quant au positionnement sur notre site. Ce système ne vise qu’à récompenser nos efforts de vous procurer les informations les plus pertinentes qui soient.

Top 5 des sites de prêteurs